08/09/2006

A écouter jusqu'au bout

Vous l'avez peut-être sans déjà vue, Anais ...

c'est vraiment genial, j'adore ...

 

C'est ici !

09:52 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Toute première fois

Je suis troublée, en train de coder

Mon esprit est attiré ailleurs

Par un souvenir

Ton odeur dans mes narines

Tes bras

Je me rappelle

J’ai un sentiment intérieur inexplicable

Je ressens tout comme si j’y étais à nouveau

La bière, le café, ton téléphone,

Enzo …

Le train qui est déjà parti 100 fois,

Je me sens bien

Comme si tout à l’heure

J’allais te voir pour la première fois

C’est bon

08:05 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2006

A tension

J’ai lu comme ça faisait longtemps que je ne l’avais plus fait

C’était impressionnant comme cela m’a rappelé des souvenirs

Cette manière d’écrire si propre à chacun

Ce voile que tu lèves sur ta vie ou les morceaux de quelque chose

A moitié vrai, à moitié faux

Un partage sans pudeur des mots

Une timidité si grande pourtant et une honte

Qu’on pourrait s’embraser sans se brûler.

J’ai lu comment tu te révèles être assez bien pour elle  

Etre aussi bon parfois

Mais ce n’est pas grave, c’est tellement beau

Moi je n’y arrive pas

Moi je n’y arrive plus

11:57 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Déclaration à "dtc2000"

J’y pense

J’en pleure

Balance

Mon cœur

Je n’ai pas de mots

Pour vous dire

Combien

Comment

Pourquoi

Même pas quoi

A pat peut-être

Que je vous aime

10:43 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Caprice

Encore un peu plus

Souplesse

Je m’abandonne

À …

Je dois m’abandonner

Non

Je dois décider

De vivre autre chose

Mon nom rayé sur la liste

Chacun sa merde

Comme ça !

Cassé

Bobo

Dodo

09:57 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/09/2006

Nue

J’enfile un pull trop large pour moi

Ma peau trop large pour mes os

Vu le « trop » que j’ai laissé partir à grand pas

Tant mieux pour moi d’ailleurs

Je suis légère

Je regarde par la fenêtre de ma vie

Derrière, devant

Je ne sais plus et ne veux pas savoir

Ce qui se passe « maintenant » est trop bien

Est très bien

Je n’ai pas besoin de me plaindre

Les cauchemars sont au loin

Je n’arrive plus à distinguer

Les ombres de mes souffrances

Le signe que je suis en grande partie guérie

Sans doute

J’ôte mon pull, il fait trop chaud ici

Je regarde mon corps

nu

Ma peau bientôt ne sera plus lisse

Aucune cicatrice

Tant mieux

Des bras m’enlacent

C’est toi

Et on regarde tous les deux par la fenêtre

Derrière, devant

On ne sait plus et on ne veut pas savoir

Ce qui se passe est meilleur

Le meilleur

11:43 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Jeanne

Je suis sur le point de tomber
Dans un nuage de tendresse
Dans un océan de baisers
Je suis sur le point de t’aimer
Dans cinquante ans et des poussières
De mille façon, à ma manière
Je ne sure de rien du tout
Mais sure de t’aimer jusqu’au bout
Un point c’est toi, un point c’est tout
Je ne suis sur le point de graver
Nos deux prénoms et nos baisers
Je ne sais que faire de mon épée
Je suis sur le point de tuer
Tout ce qui empêche de nous aimer
Tout ce qui vient nous déranger

 

Je suis sur le point de ne rien gâcher

09:23 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |