09/02/2008

Je rougis !

Je rougis à l’idée qu’il me caresse

De ses pensées, de sa tendresse

Je rougis à l’envie qu’il me regarde

De son envie que je regarde

Je rougis au désir qu’il m’enliasse

De ses baisers, de ses soupirs

Je rougis à l’idée de m’abandonner

Aux souffles de nos désirs

Aux moments qui nous font frémir

03:47 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Kikou Comment vas-tu petite Marie ?
Te fredonner "Ne rougis pas" ou... rougir avec toi ?
Bises.

Écrit par : le Râleur.na | 09/02/2008

Les commentaires sont fermés.