24/01/2008

J’attend la nuit pour me reposer !

Je n’avais jamais réalisé

A quel point mon corps

A quel point ma tête

Se sont épuisés

Se sont maltraités

Quand j’ai de la force

Mon être s’empresse

De se fatiguer

Et s’empoisonner

D’une certaine détresse

Qui ouvre la porte

Sans avoir frappé

Avant d’être entrée

Et là je m’étale

Le cœur en alerte

D’un coup qui fait mal

Qui cause ma perte

Une arme fatale

Qui me rend déserte

Vide et puis banale

Rien d’une découverte

 

J’attend la nuit pour me reposer !

07:37 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

ouaf en nous dorment le jour et la nuit.. le papillon et le cafard.. une multitude de couleurs et le noir... en nous se cachent la drôlerie et la mélancolie.. le risque et l'ennui et mème l'habitude.. elle.. s'allonge dans le pli d'un oeil fatigué et nourrit le rituel... ce traitre rempant.. et les jours ressemblent aux jours d'avant.. se déguisent en "hier" et nous cimentent au socle de la vie morte.. renaître tous les jours.. ou à la nuit tombée.. nous sauver.. ouaf..

Écrit par : le chien lunaire | 27/01/2008

Kikou Toi,
Petit papillon aux ailes dorées vient te déposer des poussières d'étoiles pour toi retrouver de l'énergie afin de passer une excellente journée.

Écrit par : Papillon6168 | 31/01/2008

bonjour Marie! je ne sais pas si je ne dois pas dire bonsoir pour toi!! un moment que je ne passe plus. Je vais remonter dans tes posts voir si j'aimanqué un épisode ou 2.
joli texte! je ne sais pas s'il est de toi mais en tous cas il me plait.
bisous Marie, à bientôt!

Écrit par : mimi | 03/02/2008

j'arrive avec un panier de vitamines, très joli texte
un passage en coup de vent pour te dire merci
bisous perles de pluie

Écrit par : nanny | 05/02/2008

Les commentaires sont fermés.