22/12/2006

Double jeu

Double jeu aux dés

Double vie truquée

Double face perdue

Double 7, déçu  

 

Quand on arrête de jouer

Avec sa vie

Et avec soi

On redécouvre une partie du moi qu’on a abandonné

À l’enfer de la solitude

Et on respire d’être à nouveau entier

 

Démaquille-toi

Et montre-moi qui tu es !

05:18 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

21/12/2006

Retour

Eclats de voix

Tranches de rire

Gouttes de larmes

Don d’amour

Tendrement dans leurs bras

A cette sensation

De sentir leur joue

Contre la mienne

 

Retour pour quelques jours

Loin de Singapour

Pour quelques jours

10:51 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/12/2006

traque à

Les ombres cassent

Au passage de l’horrible méfiance

Qui se délasse

Au rythme de tes incidences

08:13 Écrit par marie@ dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/12/2006

Rassure-toi !

Comme a écrit Zazie :

 

"J'écris sur ce que j'endure
Les petites morts, sur les blessures
J'écris ma peur, mon manque d'amour,
J'écris du coeur mais c'est toujours

Sur ce que je n'ai pas pu dire,
Pas pu vivre, pas su retenir
J'écris en vers et contre tous
C'est toujours l'enfer qui me pousse

A jeter l'encre sur le papier,
La faute sur ceux qui m'ont laissée,
Ecrire c'est toujours reculer
L'instant où tout s'est écroulé

On n'écrit pas sur ce qu'on aime,
Sur ce qui ne pose pas problème,
Voilà pourquoi je n'écris pas sur toi,
Rassure-toi...

J'écris sur ce qui me blesse,
La liste des forces qu'il me reste,
Mes kilomètres de vie manquée,
de mal en prose, de vers brisés

J'écris comme on miaule à la lune,
Dans la nuit je trempe ma plume,
J'écris l'abcès, j'écris l'absent,
J'écris la pluie, pas le beau temps,

J'écris ce qui ne se dit pas
Sur les murs, j'écris sur les toits,
Ecrire c'est toujours revenir
A ceux qui nous ont fait partir ;

On n'écrit pas qu'on manque de rien,
Qu'on est heureux, que tout va bien,
Voilà pourquoi je n'écris pas sur toi,
Rassure-toi...

J'écris quand j'ai mal aux autres,
quand ma peine ressemble à la vôtre,
Quand le monde me fait le gros dos
Je lui fait porter le chapeau ;

J'écris le blues indélébile,
Ca me paraît moins difficile
De dire à tous plutôt qu'à un
Et d'avoir le mot de la fin ;

Il faut qu'elle soit partie déjà
Pour écrire "Ne me quitte pas",
Qu'ils ne vivent plus sous le même toit
Pour qu'il vienne lui dire qu'il s'en va ;

On écris pas la chance qu'on a
Pas de chansons d'amour quand on en a,
Voilà pourquoi Mon Amour
Je n'écris rien sur toi,
Rassure-toi.........."

07:30 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2006

la malade imaginaire

S’emballent nos cœurs

A chaque croisée

Avec le destin

Irrémédiablement

Odieux

Avec certains

Genreux avec d’autres

Vertu de l’angoisse

Que cela à venter

Aurai préfère

Venter autre chose

Inventer une histoire

Pour vendre autre chose

Qu’une histoire

Aussi triste qu’une mort foudroyante

Un adieu sans au revoir

Ou un film d’épouvante

aimer etre une autre

refuser de l'accepter

refuser de l'être

rester soi-meme

pas le choix

 

06:22 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/12/2006

Ton retour

Aux joies de te revoir

Aux larmes de te serrer dans mes bras

Au sourire de ta bouche

Au baiser de tes lèvres

Au plaisir de te yeux

Aux cris de ta joie

Au toucher de tes mains

Aux contact de ton corps

A la fatigue de ton attente

J’attends demain

Ton retour

Enfin

09:30 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/12/2006

faux semblant

Effacer tout ce qui ressemble

A de la douleur ...

 

Lecher les bottes du bonheur

 

Jouer la bonne humeur

 

 

08:04 Écrit par marie@ dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |