22/04/2005

Claquage

Les yeux plissent

A bout, être à bout

Le corps s’étire

Bout du rouleau

Les oreilles sifflent

A bout de souffle

La voix rauque

Et ne plus respirer

La langue ne goûte plus

Mais

Le nez bouche

Vivre toujours

Les lèvres s’endorment

Et ressentir

Le ventre gonfle

La peau si douce

Les talons s’usent

Et réagir à temps

Les phalanges se déboîtent

Pour ne pas tomber

Le sang fatigue

10:43 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

probléme de certains serveurs pour le design, attendre !!! pour pas faire de gaffe.

Écrit par : BT | 22/04/2005

Les commentaires sont fermés.