19/04/2005

Préface...

Je préfère sans doute

L’encre à l’alcool

Je préfère la route

sang goûte qui dégringole

 

Je n’ai pas pris froid

J’ai sué l’ennui

Attendant l’amour

Espérant l’oubli

 

Je suis si ‘re’ belle

Plus besoin de glace

Pilée, de querelles

Tout est à sa place

 

Quelle respiration !

Quelle excitation !

La distance persiste,

Pardonnez-la moi !

 

Cela fait longtemps

Que je ne vous livre

Mais je prends mon temps

Pour écrire ce livre…

 

10:33 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.