19/04/2005

La condition

Un centime

Qui se glisse

Au fond de la gorge

Et noue

Les cordes en tresses, fines

Tiraillement

Impossible

D’avaler la salive

Parce que le nœud est gros

Rougit et puis s’enflamme

 

Un centime

Qui se cache

Au fond de la poche

Et noue

Les deux bouts de ton existence

La racaille ment

Impossible

De survivre à l’envie

Parce que le vide est grand

Creuse et s’amplifie

 

Un centime

Qui se perd

Au fond d’un univers

Et donne

L’espoir à la misère

Cisaille ment

Un possible

Me susurre à l’oreille

Parce que l’espoir est doux

Grandit et enfin vit



15:36 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

wouaaaw c'est super beau ici ....:-))))
bisous

Écrit par : bio | 19/04/2005

blog si tu aimes la poésie vient un peu faire un tour sur notre blog

Écrit par : aids | 19/04/2005

Très belle composition. A la prochaine.

Écrit par : | 20/04/2005

... Oui cela fait à vrai dire un bien fou d'écrire...
je peux dire que le projet et le musicien avec le quel je travaille me donne des ailes pour l'écriture et la chanson...
c'est donc un bonheur certain !
Vous imaginez-vous écrire un concert en 12 heures ! cela fait un album. a ce train là on ira loin... :) croisons les doigts !

Écrit par : marie@ | 20/04/2005

Les commentaires sont fermés.