04/02/2005

blues



chaque porte qui s'ouvre

claque

donne un coup

frappe dans le cou

comme un baiser volé

oublié

refoulé

une bleu

une marque

à jamais

sucer

celui qui m'a frappé

je ne l'oublierai pas

je ne l'oublierai pas

parce que ça fait mal

encore et encore

comme les corps qui se séparent !

j'ai le blues

 

23:45 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.