12/08/2004

jaune/orange

Les nuits sont longues... coupées à la même heure... comme si le glas avait sonné dans sa tête !
Non! ça ne va pas être facile... non! ce n'est pas encore cette nuit qu'elle aura trouvé... mais elle continue, elle continue sa recherche... Elle se découvre des forces...
Elle veut recontrer des gens de partout sans distinction... parce qu'au fond, une partie de son malheur trouve son origine dans la misère et le malheur du monde... n'est-ce-pas?
Marie, aiMer... ce n'est pas étonnant d'être si triste et déçue dans un monde si violent...
Ce dont elle a peur peut être, ce petit bout de femme tout rond..., c'est dêtre à bout et de devenir, elle aussi, violence... que ces mots (maux) explose auè visage de la terre...
Trouver la voie (voix)de la parole entendable... Mais si elle savait combien c'est impossible de se faire aimer de tous... Alors à défaud de cela, va-t-elle tenter de s'aimer  soi-même(s'entendre) un peu plus qu'hier avant cette fameuse nuit interrompue...?

10:09 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

C'est une... ... belle anagramme... Reste à remettre les pièces dans le bon ordre... Je te fais confiance... :-)

Écrit par : M | 12/08/2004

*** Joli texte qui exprime bien les sentiments ressentis... avant de pouvoir s'ouvrir au monde, il faut s'aimer soi-même et c'est de loin la chose la plus difficile à faire... pourtant moi, je trouve, entre les lignes, un être sensible qu'il doit être agréable de cotoyer.

Écrit par : Sweeety | 12/08/2004

d'accord! pareil que Sweeety,et te faire aimer par tous,impossible et tant car c'est ca qui fait ou fera ta personnalité!
Prends ton temps.

Écrit par : armatt | 12/08/2004

Les commentaires sont fermés.