13/07/2004

et on recommence !

Une page blanche

La plume est tombée dessus

Un jour un dimanche

Le regard un peu perdu

 

Une main docile

S’est posée sur le papier

Un matin paisible

Les mots se sont alignés

 

J’ai écrit des maux de joie

J’ai calqué mon âme sur le bois

J’ai libéré mon esprit

Je parle de vous comme je souffle sur moi

Je me soulage enfin

Je partage nos liens

 

Un jardin immense

Des secrets et des rebus

Un oiseau sur la branche

A crevé tout est foutu

 

L’encre indélébile

Sur tes paupières a coulé

À l’ombre de tes cils

Les larmes se sont écrasées.


16:14 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.