08/07/2004

opération

 

Lourd de sang, tu opères

En confiance

Au fil de la vie, tu désespères

Sans défenses

 

Ta moitié s’en est allée dans l’air

T’abandonne

A toi seul maintenant d’aimer

Dans le mystère de l’homme

 

Corps meurtris de ces tirs ciblés

Fille de joie

Prend ton envol et n’aie pitié

Que pour toi

 

Tu vends ta chaire et tendre peau

Au prix de l’insouciance

Tu donnes tes lèvres pour

Une poignée d’inconscience


09:26 Écrit par marie@ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.